Archi Addict Blog

Architecture et Autres Appréhensions de l'Espace

To AABlog translated version

Accès direct

dimanche 12 mars

Retour aux sources : Dessin & Ecoles ... la suite des pensées de Le Corbusier ...

zaha
Cliquer sur l'image pour aller sur le site

En 1911, lors de son voyage en Orient, à propos du dessin, il écrivait :

On dessine afin de pousser à l'intérieur dans sa propre histoire, les choses vues. Un fois les choses entrées par le travail du crayon, elles restent dedans pour la vie; elles sont écrites, elles sont inscrites.

Et à propos du dessin encore :

Le dessin a tué l'architecture. C'est le dessin qu'on enseigne dans les écoles.

L'architecture doit être arrachée à la " planche à dessin ", elle doit siéger dans le coeur et dans la tête. Dans le coeur, avant tout, preuve d'amour. Aimer ce qui est juste, ce qui est sensible, inventif, varié. La raison est un guide, rien de plus.


belleville
saint_etienne
rennes
clermont
nantes
lyonmalaquais

A propos de l'enseignement de l'architecture :

J'admire dans l'enseignement de l'école des Beaux-Arts l'éblouissante habileté manuelle acquise par les élèves ... Je souhaiterais que la tête commandât la main. Je reconnais l'élégance éclairant les solutions du plan, de la façade, de la coupe. Mais je voudrais que l'intelligence dominât l'élégance et surtout qu'elle ne fut pas bafouée.

Le diplôme ferme comme un bouchon. Il dit : "C'est fini, tu as cessé de souffrir et d'apprendre. Tu es libre désormais !". La notion d'apprendre est devenue synonyme de souffrir ! On tue la jeunesse. Apprendre ? Mais c'est la joie de chaque jour, le rayon de soleil de la vie. Je dis que si l'on développait au contraire, sans répit au cours de l'existence, la faculté généreuse d'apprendre, les hommes y trouveraient le bonheur même - le boneur gratuit, illimité, sans échéance, le bonheur jusqu'au dernier jour.

Je voudrais en toute humilité comprendre pourquoi le gouvernement français se croit autorisé à donner de diplômes. Je pensais qu'un gouvernement avait pour mission de gérer les temps présents et de conduire les peuples sur les chemins de la vie toujours changeante; et non pas de dresser des barrages.

... à méditer

Tags :
Posté par ArchiAddict à 22:12 - Relecture des classiques - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire