Archi Addict Blog

Architecture et Autres Appréhensions de l'Espace

To AABlog translated version

Accès direct

lundi 12 février

Bétonnons pour dépolluer ...

Le béton est d'ordinaire considéré dans l'inconscient collectif comme étant responsable de tous nos maux. Cela pourrait bien changer.

image_rome
Crédit : romeguide.it. Clic sur l'image

Richard Meier souhaitait un béton blanc immaculé pour l'église Dives in Misericordia à Rome. L'entreprise Italcementi chercha à lui procurer un béton autonettoyant. Elle a découvert à cette occasion qu'elle pouvait le rendre purificateur d'atmosphère : le pigment blanc, du dioxyde de titane, s'avéra se catalyser sous l'effet des UV oxydant par là-même les oxydes d'azote et les composés organiques volatils en les transformant en éléments non-toxiques. Même les frères Perret n'auraient pas osé en rêver !

Une batterie de tests ont depuis été réalisés in situ à Calusco et à Vanves sur des axes de circulation et au centre de recherche des Ciments Calcia (filiale en France d'Italcementi). Les résultats sont très encourageants. A suivre de près.

... sacré pied de nez !

++ : Plaquette ciment TX Aria, Eglise Dives in Misericordia

technorati tags:
del.icio.us tags:

icerocket tags:

Tags : , ,
Posté par ArchiAddict à 22:25 - Durabilité - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Il y a mieux !

    Tout à fait d'accord avec ton article dans l'ensemble !
    Mais ce fameux revêtement spécial antipollution existe déjà en France et d'une utilisation beaucoup plus polyvalente... Il s'agit d'un revêtement photocatalytique entierement transparent basé sur du dioxyde de titane sous forme anatase capable de rendre toutes surfaces autonettoyantes. La photocatalyse que provoque ce revêtement est non seulement capable de dépolluer l'air ambiant ainsi que de rendre les bâtiments et constructions autonettoyantes mais en plus, appliqué à l'intérieur des mêmes bâtiments, il détruit les bactéries, les virus, les microbes, les pollens, les acariens, les odeurs, les composés organiques volatiles toxiques... Bref, une véritable révolution pour la préservation de notre santé... Et cocorico, c'est français !
    Lien de référence: PHOTOCAL http://www.cyberbtp.com/actus&dossiers/actualite/default.php?article=5669

    Posté par john, lundi 21 mai à 22:52

Poster un commentaire