Archi Addict Blog

Architecture et Autres Appréhensions de l'Espace

To AABlog translated version

Accès direct

lundi 05 mars

Un traitement anti-âge ...

le_monde
Crédit : Le Monde, 4 et 5 mars 2007

Dans Le Monde de ce week-end, un article très intéressant sur la société du 3ème âge dans laquelle nous vivrons d'ici peu. Oscar Niemeyer ne sera bientôt plus une rareté, lui qui vient de se remarier à 100 ans avec une gamine de 60 ans. Le Japon est déjà très concerné par le vieillissement de sa population et des solutions architecturales sont proposées afin de faciliter la vie des seniors.

Le "jeune" architecte Shusaku Arakawa (69 ans) a créé de petits immeubles à "l'agencement volontairement inconfortable" afin de stimuler les personnes agées plutôt que de leur fournir un marqueur électronique ou un robot-nounou. Sans vouloir aller jusqu'à  jouer les fakirs au risque de provoquer des accidents domestiques ("grimper jusqu'au lavabo" dans la salle de bains me semble être un peu hasardeux !), son idée de départ interpelle. Baptisés assez pompeusement par l'architecte " lofts du destin réversible ", ils intéressent néanmoins certains médecins.

L'architecture comme thérapie ? L'idée est séduisante !

... l'architecture !

Tags : ,
Posté par ArchiAddict à 22:40 - Archi - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    Puisque maintenant ça marche : je poste !
    La proposition d'Arakawa est intéressante si la pratique de l'espace domestique est vue comme une suite "d'exercices cachés". On peut même se demander si dans nos sociétés fortement sédentarisées, le concept ne serait pas à généraliser et à étendre hors du champ domestique. Mais en même temps, ça fait tellement "je m'occupe de ta petite santé car seul tu n'en est pas capable" que chacun va finir par se demander dans quelle consigne il a bien pu laisser son libre arbitre.

    Posté par van acker, lundi 19 mars à 13:05
  • Oui tant que ça marche, il faut en profiter ) ! Merci pour ce premier commentaire depuis la réparation !

    Absolument d'accord ! L'architecture s'adresse souvent à un sens en particulier : la vue. C'est à mon avis une grave erreur. Les espaces étant "vécus" par les cinq sens, l'homme est au centre du projet, donc toutes ses "composantes" sensori-motrices doivent être prises en considération dans tous les espaces (pas seulement le domestique). Les urbanistes me semblent plus sensibles dans ce domaine que les architectes "stricto sensu". Les plasticiens le sont aussi davantage . Quant au côté "je m'occupe de votre petite santé ..." (pour faire faire des économies à la sécu ?) peut-être pas si l'espace semble plus agréable à vivre, voir ludique et permet une alternative quand décidémment non, on a pas envie de bouger ses petits muscles.
    Le projet évoqué ci-dessus me parait un peu caricatural il est vrai, mais on peut concevoir moins "papy sitting" avec néanmoins un ambiance qui incite -sans obliger - à se bouger le popotin.

    Posté par ArchiAddict, mardi 20 mars à 09:09

Poster un commentaire